Jeff Koons, l’artiste contemporain commercialise à travers le monde

L’américain Jeff Koons est actuellement l’artiste qui vend le plus d’oeuvre d’Art à travers le monde.

Son atelier New-Yorkais ressemble à une galerie remplis de ses tableaux et de ses sculpture comme si il voulait montrer à ses futurs clients toutes ses qualités d’artiste.

Cependant, des questions se posent face à la vraie valeur de ses créations : la reproduction en plusieurs exemplaires de ses œuvres et la délégation en ce qui concerne la réalisation physique de ses projets.

En effets Jeff Koons a une telle renommée que cet artiste a à sa disposition plein de personnes prêtent à réaliser elles mêmes les idées de l’artiste. Chacun a une tâche a réaliser. Jeff Koons ne réalise plus aucune oeuvre lui même, il ne s’occupe que de la réalisation de ses croquis pour ensuite que chacun des membres de l’atelier puisse réaliser l’oeuvre.

En ce qui concerne les duplicatas, l’artiste a fait le choix de reproduire en plusieurs exemplaires ses œuvres. Ce fût le cas pour une sculpture représentant  une bouée de piscine en forme de chien. L’oeuvre a été refaite trois fois de la même manière.

jeff koons bouéesCes dernières années, Jeff Koons a réalisé plusieurs expositions à travers le monde dont une en France à Versailles. Il a exposé 17 œuvres pop-kitsch dans les jardins de Versailles. Son style très contemporain avant-gardiste trancha avec l’élégance des lieux.Son exposition fût polémique.

6a00e553be57ad8834010534c41e57970c-800wijeff-koons-versailles-balloon-dog-1999-2000 Mais des questions subsistent toujours : l’Art est-il vraiment fait pour être commercialisé à grande échelle ? Le fait dupliquer ses œuvres ne les enlève t-il l’image d’exception  et donc de sa valeur ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>